LES SUJETS

Or noir, or bleu, révolution verte

Or noir, or bleu, révolution verte


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pendant de nombreux siècles, ceux qui habitaient ce que l’on appelle maintenant les pays en développement ou les pays du tiers monde étaient totalement autonomes. Non seulement cela, mais ils étaient riches. Riche de leur culture, de leur biodiversité, de leurs valeurs sociales et de nombreux autres aspects immatériels et bien plus importants que ceux-ci.

En 1492, le capitalisme a découvert l'Amérique et à partir de ce moment, beaucoup de choses ont changé. Du sucre aux miroirs colorés, en passant par le maïs, le soja transgénique et les monocultures forestières, notre Amérique a été contrainte de parcourir un chemin difficile de dégradation de ses ressources naturelles et d'appauvrissement social.

Aujourd'hui, c'est un fait qu'une grande partie de nos terres et de nos ressources naturelles est utilisée par de gigantesques multinationales à leur propre profit au prix d'un écocide d'une telle ampleur qui affecte non seulement notre continent, mais met également en péril la survie de chaque être vivant. sur la planète.

L'ère de l'or noir touche à sa fin et avec elle commence l'ère de l'or bleu. L'Amérique latine possède les plus grandes réserves d'eau potable restantes au monde et si nous le permettons, elle subira les mêmes atrocités que les pays producteurs de pétrole du Moyen-Orient subissent jusqu'à aujourd'hui. Nos réserves d'eau sont déjà pillées en les utilisant de manière non durable pour les monocultures de soja, en raison de la déforestation dans des proportions énormes qui est effectuée dans nos forêts natales pour les supplanter par des pins et des eucalyptus, des arbres qui poussent beaucoup plus vite et consomment de grandes quantités. d'eau.

Ce type d'entreprise génère non seulement une dégradation de l'environnement, mais a également pour corollaire l'exclusion sociale des peuples autochtones et de tous les paysans et petits producteurs qui ont été pendant des années le moteur de l'économie de toute la région.

Nos pays doivent repenser le modèle de développement qu'ils nous ont imposé jusqu'à présent et que cette crise environnementale, économique et sociale que nous traversons nous a conduit. Des enfants sous-alimentés dans les pays exportateurs de denrées alimentaires, des milliers d'espèces animales et végétales disparues ou au bord de l'extinction, la plus grande inégalité sociale et la pire répartition de la pauvreté de notre histoire et la perspective que jour après jour, tout s'aggrave.

La réforme agraire ne peut pas être reportée, la redistribution des richesses ne peut pas continuer à être retardée, la cessation du paiement de la dette extérieure illégale est nécessaire, la déclaration de l'état d'urgence environnementale est urgente, un monde meilleur est possible.

Ricardo Natalichio
réalisateur
www.EcoPortal.net


Vidéo: La Révolution Verte (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Biton

    Je recommande de rechercher la réponse à votre question dans google.com

  2. Eadmund

    Je pense qu'il a tort. Je suis sûr. Je suis capable de le prouver. Écrivez-moi dans PM.

  3. Lucca

    Je connais une autre solution



Écrire un message